grossir avec le bain dérivatif

Grossir avec le bain dérivatif, c’est possible ? 💦

Si les bains dérivatifs ont la réputation de faire mincir, c'est parce que 70% des femmes souhaitent perdre des kilos. Évidemment, on met en avant les bénéfices qui suscitent l’intérêt de la majorité. C'est bien plus vendeur. Hélas, on oublie qu'il existe de nombreux autres bienfaits. Et si je te disais qu'il est possible de grossir avec le bain dérivatif, tu me crois ?

Si tu ne connais pas encore le bain dérivatif, ce qui va suivre va sans doute te sembler bizarre, voire très bizarre... Néanmoins, je te conseille de mettre ton scepticisme de côté et d'essayer. Car il se pourrait bien que tu ne puisses plus t'en passer ! 

More...

Le bain dérivatif, c'est quoi ce truc ? 

Il fut un temps où l'homme vivait sous les Tropiques, entièrement nu. Pour se nourrir, il se déplaçait sous un soleil cuisant, cueillant de délicieux fruits mûrs à point et ramassant des coquillages et petits poissons à marée basse.

Durant la marche, les mouvements de ses membres inférieurs provoquaient de légères frictions au niveau du pli de l'aine. Ce qui, grâce aux poils naturellement placés à cet endroit, entrainait une transpiration qui, avec le déplacement, produisait de la fraîcheur.

Ce double phénomène de friction et de fraîcheur permettait de stimuler les terminaisons nerveuses à proximité des organes d'élimination (en particulier les intestins) et d'activer tout un processus de nettoyage à l'intérieur du corps par le biais des fascias.

Lorsque l'homme a migré, il a dû s'adapter en développant une compétence archaïque qui lui permettait de reproduire le processus naturel. C'est ce qu'a décrit l'Allemand Louis Khune dans son ouvrage La nouvelle Science de Guérir sous le nom de bain de siège à frictions. Connu aujourd'hui dans de nombreux pays développés, il est naturellement pratiqué en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en Afrique, en Chine et en Océanie.

femme dans la mer tropicale

Les animaux le pratiquent aussi. Si un chat d'appartement se lèche davantage le bas du ventre qu'un chat qui va à l'extérieur, c'est pour réactiver cette fonction naturelle de nettoyage du corps.

Cent ans après Louis Khune, la navigatrice France Guillain a réactualisé cette pratique, lui donnant le nom de bain dérivatif.

Nous sommes à mille lieues du mode de vie de nos ancêtres. Nous passons la plupart de notre temps inactifs, confinés dans des vêtements serrés qui accentuent la chaleur interne de notre corps. C'est pourquoi nous avons besoin plus que jamais d'intégrer le bain dérivatif à notre routine quotidienne, au même titre que nous nous brossons les dents.

Un puissant processus de nettoyage interne

Louis Khune partait du postulat suivant :

La digestion entraine la production de déchets qui deviennent des surcharges. Ces surcharges se stockent et envahissent l'organisme. Khune supposait que sous l'effet de la chaleur du ventre, ces surchargent ont tendance à migrer vers les extrémités (mains, pieds, tête, peau...). 

À l'inverse la fraîcheur permettrait d'attirer les déchets et de les faire sortir par les voix naturelles d'élimination (reins, intestins). D'où l’intérêt de stimuler et rafraîchir la zone proche des organes éliminatoires. 

Cette idée en partie juste reste néanmoins incomplète. Nous savons que le corps est une machine bien trop sophistiquée pour laisser se promener des déchets dans le corps de manière aléatoire sous le seul effet de la chaleur. 

Le rôle du système intestin/fascias

Les fascias sont des membranes de tissus conjonctifs très fines qui entourent chacun de nos muscles, nos organes et nos os. Ils séparent chaque organe tout en leur permettant de rester connectés entre eux. 

Ainsi, l'ensemble des fascias forment un grand réseau qui est relié à l'intestin. On suppose même que les fascias seraient une arborescence de l'intestin, au même titre que les vaisseaux sanguins et les capillaires sont une arborescence des veines et des artères !

Dotés d'une activité lente et rythmée, les fascias gèrent nos réserves, les acheminent dans le corps en fonction de nos besoins, ramassent les déchets et les expulsent principalement par les intestins sous la forme de selles.

Or, pour que ce système fonctionne parfaitement bien, il faut que ces deux conditions soient réunies :

  • L'ensemble de la membrane doit être motile, c'est-à-dire qu'elle doit se contracter, vibrer.
  • La membrane doit être perméable sans être poreuse pour pouvoir absorber et rejeter ce qu'elle transporte de manière sélective.

Ces deux conditions sont directement liées à la qualité de notre alimentation (en particulier de la consommation de certains corps gras).

Dis-moi, cela ne te rappelle rien ?

instestin sain intestin malade

Nos amis les intestins bien sûr !

On dit aussi des intestins qu'ils sont motiles. Ils se contractent très en souplesse pour faire progresser les matières qu'ils contiennent jusqu'à les expulser. Nous supposons que les fascias fonctionnement exactement de la même manière.

Lorsque la paroi de l'intestin n'est plus motile, la personne devient chroniquement constipée. Il advient la même chose avec les fascias. Nous pouvons être constipés des fascias !

Nous supposons que la motilité du fascia (ainsi que celle de l'intestin) est stimulée par deux facteurs :

  • Une activation mécanique des terminaisons nerveuses de la partie basse du pli de l'aine
  • Un rafraîchissement de cette même zone

Ces deux facteurs existent de manière naturelle chez l'homme qui marche à longueur de journée au soleil. Lorsque qu'il est nourrit correctement, tout ce qui arrive dans son intestin (puis circule dans ses fascias) est utilisé selon ses besoins, éliminé au fur et à mesure. Il n'y a pas de stagnations et donc pas de constipation.

Dans notre mode de vie actuel, plusieurs éléments tendent à faire disparaitre ces deux facteurs :

  • Le manque d'activité physique
  • Le manque de soleil ou de chaleur
  • Des vêtements serrés qui compriment les tissus (élastiques, collants, slips...)
  • Le manque de fraîcheur dans la zone de l'entre-jambe liés aux vêtements trop serrés

Graisses brunes VS graisses blanches

Nous pouvons distinguer deux types de graisses qui circulent dans nos fascias : les graisses brunes (dites fluides) et les graisses blanches (dites épaisses). 

Ces dernières (les graisses blanches) ne sont pas indispensables au bon fonctionnement du corps et vont former ces fameux bourrelets contrairement aux graisses brunes (fluides) qui sont essentielles.

  • Les graisses brunes se répartissent dans notre corps pour répondre à nos besoins moteurs.
  • Elles constituent un film lipidique sous la peau qui nous protège du chaud et du froid. C'est un parfait isolant. Plus sa qualité est bonne et plus sa protection est efficace.
  • Les graisses brunes transportent les nutriments en réserve pour nourrir l'organisme.
  • Elles transportent les toxines et les déchets fabriqués par le travail de nos muscles et nos organes puis récupérés par les fascias, vers les organes d'élimination.
  • Les graisses brunes chassent les graisses blanches du corps (les graisses blanches se stockent là où il n'y a plus suffisamment de graisses brunes). 
  • Elle ont une fonction hormonale importante (elles les distribuent ou les absorbent en cas de surplus).
  • Elles contiennent beaucoup de cellules souches adultes capables de produire et de réparer toute sorte de tissus du corps humain.

Lorsque tout ce qui circule dans les fascias peut être évacué par le biais des graisses fluides, tout va bien. Mais lorsque le système se grippe, lorsque les fascias ne fonctionnent plus correctement, les graisses fluides ne se répartissent plus comme elles le devraient et laissent place aux mauvaises graisses.

Le bain dérivatif au service des maigres ?

Maintenant que tu as compris comment fonctionne le système intestins-fascias et l'utilité des bonnes graisses, nous allons voir ce qu'il advient lorsque ce système est constipé, lorsqu'il ne fonctionne plus correctement. Ainsi, tu comprendras comment il est possible de grossir avec le bain dérivatif

Des fascias constipés 

De la même manière que cela se produit dans l'intestin, lorsque les fascias sont constipés, les mauvaises graisses ne sont pas évacuées en temps voulu et elles s'accumulent. 

On observe alors les symptômes suivants :

  • Bourrelets, gros ventre, cuisses qui prennent de l'épaisseur.
  • Peau à l'aspect de peau d'orange dû à la déshydratation des mauvaises graisses.
  • Boules diverses, excroissances externes ou internes causées par la crispation des fascias.
  • Vaisseaux comprimés et flux ralenti (mauvaise circulation).
  • Amas graisseux alourdissant et déformant la silhouette sans forcément prendre du volume.
  • Compression des organes qui sont moins bien nettoyés et alimentés.
  • Réduction de la mobilité, résistances et douleurs.
  • Signes de vieillissement précoces : cheveux blancs et clairsemés, rides...

À partir de ces symptômes, on peut constater deux cas de figure :

  • Soit la personne prend du volume (sans que le poids soit nécessairement très élevé)
  • Soit la personne se rétracte jusqu'à atteindre un état de maigreur
bonhomme gros bonhomme maigre

L'état de maigreur

Lorsque les fascias n'arrivent plus à faire circuler les matières qui s'accumulent chaque jour, il y a encombrement et étouffement des tissus. Les muscles et les organes sont comprimés et par conséquent, mal nourris. On peut voir apparaitre une atrophie des muscles, donnant ainsi un visage et un corps rétractés qui se dessèchent.

Que l'on soit trop gros ou trop maigre, les surcharges sont présentes et sont capables d'entrainer l'état de maigreur. Il n'est d'ailleurs pas rare que la maigreur s'accompagne de cellulite (preuve qu'il y a des surcharges !). Même sans cellulite, la maigreur peut être révélateur de surcharges qui empêchent le corps d'assimiler correctement. 

Cette maigreur est souvent plus préjudiciable que des rondeurs et elle est généralement plus difficile à résoudre que l'excès de volume.

En réactivant les fascias, le bain dérivatif va permettre de faire circuler à nouveau les mauvaises graisses et les déchets, désengorger les tissus et permettre aux organes et aux muscles d'être mieux nourris et mieux oxygénés. 

À condition toutefois d'avoir une alimentation de qualité

Être lourd dans un corps mince

Il ne faut pas confondre poids et volume. Une personne peut être très volumineuse et avoir des muscles trop légers, des os mal nourris, des organes encombrés. À l'inverse, une personne peut-être mince tout en ayant un poids relativement lourd si ces organes sont correctement nourris. 

Prenons deux bouteilles d'eau : une pleine, une vide. Leur poids diffère alors que leur silhouette reste la même. Laquelle est la plus avantageuse ? La pleine ! 

L'idéal est donc d'être lourd dans un corps mince.

L'avantage du bain dérivatif, c'est qu'il a pour effet d'ôter là où il y a de trop pour remplir là où il n'y a pas assez. Les mauvaises graisses sont éliminées tandis que les os, les muscles et les organes correctement nourris se remplissent.

Avec le bain dérivatif, il est possible qu'au début tu prennes du poids sans que ta silhouette ne change. C'est-à-dire que le chiffre sur ta balance augmente alors que tu ne remarques aucune différence dans le miroir.

Non seulement c'est normal, mais en plus c'est bon signe ! Car cela veut dire que tes organes sont mieux nourris et se remplissent. À l'inverse, si tu prends du volume sans que ton poids ne monte, il est fort probable que tu te remplisses de mauvaises graisses !

Lorsque tu te pèses, n'oublie pas de prendre également tes mensurations ! À ce propos, je te recommande de lire mon article pour déterminer ton poids idéal à l'aide de ton ressenti.

déterminer son poids idéal

Les autres bienfaits du bain dérivatif

Nous avons vu qu'il était donc possible de grossir avec le bain dérivatif. Mais si je suis une inconditionnelle fan de cette méthode, c'est parce que le bain dérivatif possède plein d'autres pouvoirs magiques !

Passer en revue chacun d'entre eux serait bien trop long. De ce  fait, je  te renvoie à mon autre article sur les 12 secrets beauté du bains dérivatifs. Tu vas a-do-rer ! 

Pour le moment, restons dans le cadre de la prise de poids.

Le BD pour retrouver l'appétit

En plus de tout ce que nous avons observé plus haut, le manque d'appétit peut être l'un des facteurs causant ou aggravant l'état de maigreur. 

Observons deux cas de figure :

   Tu ne ressens pas la faim parce que ton système digestif n'est jamais au repos. Cela se produit si ton alimentation est lourde, très raffinés et que tu consommes des plats contenants de nombreux ingrédients qui ont subit de longues cuissons.

Dans ce cas, le bain dérivatif va éliminer et agir de manière subtile sur tes envies alimentaires. Il se pourrait que tu constates un soudain dégoût pour ce qui est trop gras ou trop sucré et que tes envies se dirigent naturellement vers des aliments sains. 

C'est pourquoi je recommande grandement à toutes les personnes qui ont des difficultés à modifier leur alimentation, de commencer par la pratique du bain dérivatif. Car la mise en place d'une alimentation saine suivra naturellement et avec beaucoup moins de frustration.

  Tu n'as pas d'appétit parce que tu es stressée, triste, déprimée, tu manques de vitalité. Dans ce cas, tes fascias sont certainement crispés et inactifs. Le bain dérivatif te redonnera de l'énergie ainsi que le goût de vivre et l'appétit reviendra naturellement.

Bien que je ne souffre pas d'un manque d'appétit, le bain dérivatif a pour effet de réveiller mes papilles ! Non seulement je mange avec plus d'entrain mais en plus, mes envies s'orientent davantage sur de grosses salades de crudités et fruits frais ! (Sauf en période de détox... mais nous le verrons un peu plus loin).

Le BD pour apaiser le stress

Le stress crispe les fascias et empêche leur bon fonctionnement. Moins ils feront leur travail et plus les surcharges vont s'accumuler. Plus les surcharges s'accumulent et plus tu es susceptible d'être fragile, fatiguée et par conséquent moins résistante au stress. C'est un cercle vicieux.

Le bain dérivatif va doucement décrisper tes fascias afin qu'ils redeviennent motiles, qu'ils vibrent. D'ailleurs, les plus sensibles d'entre nous peuvent parfois les sentir vibrer sous la peau.

La première fois que cela m'est arrivée, c'était au niveau de mon crâne. J'ai senti de petites vibrations comme si un insecte me trottait dessus et c'est d'ailleurs ce que j'ai cru ! Mais j'ai eu beau passer la main sur ma tête, il n'y avait rien !

C'est une sensation très agréable et relaxante. Et même si on ne sent pas ses fascias vibrer, on peut tout de même ressentir un état de détente. 

Si le bain dérivatif aide à l'élimination des surcharges physiques, il en est de même avec les "surcharges" mentales et émotionnelles. Ainsi, il n'est pas rare, au début de la pratique, d'être émotionnellement à fleur de peau. Des souvenirs et des émotions remontent à la surface, preuve qu'il y a des choses à évacuer sur le plan psychique.

Bien que le bain dérivatif peut aider à évacuer les surcharges émotionnelles, il ne remplace pas un travail de fond à l'aide d'un professionnel. 

Le bain dérivatif, en plus de procurer une douce détente, améliore la qualité du sommeil. Qui dit meilleur sommeil, dit meilleure vitalité et meilleure résistance au stress ! 

Le BD pour avoir un corps ferme même sans faire de sport !

Aussi étrange que cela puisse paraitre, avec le bain dérivatif, les muscles redeviennent fermes et toniques ! Comme si tu faisais du sport. 

Attention, je ne dis pas qu'il faut remplacer le sport par le bain dérivatif ! L'activité physique reste essentielle pour maintenir un corps en bonne santé. Cependant, le bain dérivatif est un véritable complément pour obtenir un corps ferme, tonique et remodelé. 

Avec le bain dérivatif, tu perds en masse grasse pour gagner en masse musculaire, simplement parce que tes muscles sont bien mieux nettoyés et nourris.

Ça donne envie de s'y mettre, n'est-ce pas ? 😎

Comment mettre en pratique le bain dérivatif ?

Tu t'attendais à un truc dans ce genre-là ?


grossir avec le bain dérivatif

En réalité, c'est plutôt ça...


grossir avec le bain dérivatif

Puis-je avoir
un peu d'intimité ?
Merci... 😒

On est d'accord, c'est pas super glamour. La bonne nouvelle, c'est que tu n'as pas besoin d'avoir une baignoire ni de matériel sophistiqué.

Les toilettes, c'est à mon sens, ce qui a de plus pratique, à moins que tu sois dotée du summum de la perfection : le bidet ! Mais nous allons voir qu'il existe une autre option. 

La méthode en deux options 

La méthode traditionnelle ou manuelle :

Elle s'effectue au moyen d'une éponge et de l'eau fraîche. Installée confortablement sur les toilettes ou dans ta douche, à l'aide d'une éponge douce, tu passes de l'eau sur le pli de l'aine, de chaque côté du pubis, jusqu'à l'anus.

La méthode moderne :

La méthode moderne consiste à utiliser des poches de gel spécialement adaptées à la pratique que l'on stocke au congélateur avant de les glisser dans la culotte. Ce qui va permettre de rafraîchir la zone de l'entre-jambe. Pour qu'il y ait friction, il est nécessaire de s'activer en même temps (marche, ménage...). Mais le rafraichissement à lui tout seul est déjà fortement bénéfique.

Tu peux commander les poches de gel de France Guillain sur le site Yokool.

Dans les deux cas, pour que le bain dérivatif porte ses fruits, il faut que tu sois suffisamment couverte (sauf s'il fait 30 degrés chez toi) afin de ne pas ressentir le moindre frisson qui pourrait annuler les bienfaits. Il ne suffit pas de ne pas avoir froid, il faut avoir bien chaud pour produire un léger choc thermique.

Si les poches de gel s'avèrent utiles lorsqu'on est pressée, je trouve que la méthode manuelle est beaucoup plus efficace, d'après mon expérience. La méthode avec les poches sera plus douce et les effets plus longs à venir. Personnellement, j'utilise généralement les deux dans une même journée.

Durée d'un bain dérivatif

10 minutes de bain dérivatif manuel par jour est un minimum, 30 min est une bonne moyenne. Tu peux le faire en une seule fois ou deux fois 15 minutes.

On considère qu'une heure de poche de gel correspond à 10 minutes de bain dérivatif manuel. Si tu portes les poches, compte 1 à 3h par jour. 

Des résultats en combien de temps ?

Il faut savoir en premier lieu que c'est le corps qui choisit ses priorités selon les urgences à traiter. Il se peut qu'avant de prendre du poids, tu constates un meilleur sommeil, un meilleur transit, diverses douleurs qui disparaissent... 

De plus, les résultats varieront d'une personne à l'autre selon l'âge, le taux de surcharge, la vitalité, la qualité de l'alimentation, l’assiduité dans la pratique, etc.

Dans le meilleur des cas, on peut constater les premiers résultats en quelques jours. Mais parfois il faut s'armer de patience durant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

j'ai une idée

Ma méthode à moi :

1/ Je chauffe les toilettes 1/4 d'heure avant ma séance avec un petit chauffage d'appoint quand il ne fait pas 30 degrés dehors. 


2/ Puis, je pose une bassine d'eau fraîche sur un petit tabouret devant les toilettes, de manière à ce que je puisse y plonger mon éponge sans faire d'efforts.


3/ Je m'habille chaudement pour ne pas ressentir un seul frisson (pull, chaussettes...). sauf s'il fait 30 degrés dans mon appartement.


4/ Une fois sur les toilettes, avec la bassine d'eau devant moi, je pose une serviette sur mes jambes pour ne pas avoir froid et éviter que des gouttelettes ne tombent sur mes cuisses. 


5/ Enfin, je passe l'éponge imbibée d'eau de chaque côté du pli de l'aine.


Je profite de ces 15 à 30 minutes pour réviser mes leçons d'espagnol sur mon téléphone avec Duolingo (l'éponge dans une main, le portable de l'autre) ou lire un livre. Et pour rentabiliser au maximum mon temps, je fais ma séance d'oil pulling (bain de bouche à l'huile de coco) en même temps ! 

Les contre-indications

L'avantage du bain dérivatif, c'est qu'il y a très peu de contre-indications. Après tout, faire le bain dérivatif, revient au même que marcher au soleil, les fesses à l'air ! 

Cela dit, il y a trois situations où tu devras impérativement t'abstenir de pratiquer le bain dérivatif :

 Une importante fatigue physique dû à une longue maladie : cette contre-indication concerne particulièrement les personnes en fin de vie, qui n'ont plus aucune énergie vitale. 

Une grossesse à risque : il est préférable de s'abstenir de faire le bain dérivatif durant les quatre premiers mois de grossesse d'autant plus si tu es sujette aux fausses couches. Dès le risque écarté, tu pourras profiter de tous les bienfaits du BD, ainsi que ton bébé. Sauf si le médecin t'a ordonné de ne pas bouger, dans ce cas, il faudra t'abstenir de BD jusqu'à l'accouchement.

Implantation de matériel : si tu as subi une opération avec implant de matériel (implant dentaire, implant mammaire, broches, etc...), tu dois attendre 6 mois avant de reprendre le bain dérivatif manuel. Mais tu peux commencer à utiliser les poches au bout d'un ou deux mois si la cicatrisation se déroule bien et que tu as suffisamment d'énergie pour marcher 30 minutes. 

Si tu ne te retrouves dans aucun de ces cas-là alors tu peux en abuser autant que tu veux ! Enfin... pas tout à fait. Il arrivera que tu doives faire face à ce qu'on appelle les effets indésirables.  

Pense à épingler l'article sur Pinterest si tu veux le relire plus tard ! 😉



flèche vers la gauche

Les effets indésirables

Ils ne sont pas dangereux mais ils peuvent être contraignants, désagréables et parfois spectaculaires

Cela s'explique par le fait qu'en détoxinant, ton corps déloge et remets en circulation des déchets. Il se peut que d'anciens maux (douleurs, maladies) que tu croyais guéris, reviennent. Si cela se produit, c'est qu'ils n'étaient pas totalement guéris. 

Les effets indésirables peuvent perdurer quelques jours jusqu'à plusieurs semaines (bien que ce soit plus rares). Voici les plus courants :

  • Fatigue : le corps mobilise ses ressources pour opérer un grand nettoyage. 
  • Douleurs diverses : d'anciennes douleurs peuvent momentanément réapparaitre. 
  • Boutons ou problèmes de peau : si tes émonctoires (reins, intestins) sont saturés, les déchets vont ressortir par la peau.  
  • Transit perturbé : l'intestin est encombré par l'afflux de déchets.
  • Baisse de moral : conséquence des toxines qui stagnent dans l'intestin.  
  • Cycle menstruel perturbé : il se régularisera de lui-même.  

Si tu veux en savoir plus sur les effets indésirables, j'ai écrit un article sur mon précédent blog, relatant mon incroyable expérience : Effets indésirables ou crise de guérison ? 

Si tu souhaites découvrir le bain dérivatif en détail, je te recommande cet ouvrage ! 

Clique sur l'image pour accéder au produit.

flèche vers la droite
grossir avec le bain dérivatif

Maintenant que je t'ai démontré qu'il est possible de grossir avec le bain dérivatif, il ne te reste plus qu'à t'y mettre ! 😎

Mais souviens-toi, c'est le corps qui choisit ses priorités ! Il commencera par ce qui est le plus important pour lui. Si tu ne constates pas de prise de poids au bout de plusieurs semaines, c'est tout simplement qu'il traite d'autres problèmes plus urgents.

Je te propose d'essayer cette méthode durant 3 semaines, ou plus, et de revenir témoigner dans les commentaires de tes progrès ou du moins, de tes premières impressions. Je serais ravie de te lire ! 

Alors, partante ?

Partage sur les réseaux !
  • Magali dit :

    Moi aussi je trouve que la bassine et le gant est plus efficace que les poches (parfois je pratique aussi les deux) après un mois j’ai gagné deux kilos, des cuisses fermes et un peu plus charnues (car j’étais plutot maigre) je n’ai plus ma douleur récurrente dans le bas du dos, et presque plus à l’articulation de l’épaule, la corne de mes talons (depuis des années présente) est entrain de disparaître. J’ai eu une petite détox avec transpiration odorante, boutons dans le dos. Voilà pour le moment ! Merci pour ton super article.

  • >