La fille qui voulait prendre du poids 😳

"Je veux grossir !" C'est quoi cette idée saugrenue ? Qui est donc cette fille dérangée qui veut prendre du poids ?! Hey, le premier avril, c'est passé ma cocotte ! 

Selon une étude de NutriNet-Santé, 70% des femmes souhaiteraient perdre du poids. Soit 7 femmes sur 10 ! Et mademoiselle veut partir en quête de kilos ? Mademoiselle nous fait son petit caprice ! Mademoiselle veut se dé-mar-quer ! 

More...

Laisse-moi rire ! 😂

Et puis, tu sais quoi ? Elle s'imagine que d'autres femmes vont la suivre dans son délire ! Ah ah ! Je meurs de rire... 🤣

La publicité et les magazines nous ont suffisamment lobotomisées pour que soit ancré au plus profond de notre esprit le culte de la minceur. Pour être belle il faut être squelettique mince, arborer une longue et brillante chevelure, une taille de guêpe, une poitrine généreuse... en résumé, ressembler à Barbie, pas à Big Mama. Quoique... nous voyons apparaitre depuis peu l'étrange mode du big popotin (musclé, évidemment !).

C'est comme ça. Ne cherchons pas à débattre sur le sujet, ce sont les règles du jeu. Et si tu ne suis pas les règles, t'es une looseuse. 😎

Portrait de la femme maigre mince :

Si la minceur est le rêve de 70% des femmes, c'est parce que...

  • La femme mince n'a aucun complexe 😎
  • Elle a une alimentation très saine et est à l’affut du moindre kilo 🍉
  • Contrôler son poids lui donne le pouvoir de maîtriser sa vie ! ✅
  • Elle peut porter n'importe quel vêtement, même les plus moches, sans être ridicule ! 👗
  • Elle a un succès fou auprès des hommes et elle adore ça ! 😍
  • Rendre les autres filles jalouses de sa plastique lui procure un immense plaisir ! 😈
  • La femme mince réussit tout ce qu'elle entreprend parce qu'elle est belle ! 🌸
résumé de la femme mince parfaite

D'où l'inutilité avérée de ce blog. Idée stupide d'une fille en manque de reconnaissance, qui ne sait plus quoi inventer pour se faire remarquer.

Comment ? Que dis-tu ? Tu veux qu'on lui laisse une chance de s'exprimer ?! Ah ah ! Malheureuse ! N'y compte pas ! 

Je me dois de te donner un dernier petit détail, néanmoins important : la femme mince se voit aussi être dotée du rôle de potiche (une sorte de pot de fleurs décoratif). C'est-à-dire qu'elle n'existe que pour faire joli. Son cerveau est à l'image de sa masse graisseuse : réduit au minimum vital. Que veux-tu, on ne peut pas tout avoir !

Ne t'attends donc pas à un discours élaboré de sa part ! 

Ok, ok... Si tu insistes... donnons-lui la parole ! Rigolons tant qu'il est encore temps ! Car je ne donne pas cher de ce blog ! 😎

bitmoji stop

Halte aux préjugés !

Dis donc, petite voix moqueuse ! Ça t'amuse de raconter des idioties pour saboter mes projets ? N'as-tu donc rien de mieux à faire ?

Allez, oust ! Sors de mon blog !

Je me présente, je m'appelle Angélique et il est vrai que du haut de mes 1m79 et de mes 55 kilos (+ 5 kilos depuis mon programme de prise de poids 😎

Mais j'ai bien dit en apparence, car la vérité est toute autre. Si tu n'as pas encore lu ma page Qui suis-je, je t'invite à le faire. Ainsi, tu connaîtras un peu mieux mon parcours et les motivations qui m'ont poussée à vouloir prendre du poids. 

Si j'ai eu envie d'écrire ce blog, c'est parce que je veux aider les femmes soucieuses de leur santé et de leur bien-être à retrouver leur poids de forme de manière saine et durable. Mais c'est aussi pour dénoncer et lutter contre les préjugés à l'idée des femmes minces/maigres ainsi que discréditer les diktats de la minceur comme critère de beauté et de réussite. 

Pourquoi ? Parce que ces diktats poussent les femmes à faire passer leur apparence avant leur véritable bien-être et épanouissement, et même avant leur santé.

Hélas, le portrait de la femme mince dressé par la petit voix est encore trop bien ancré dans la tête des femmes. Pour m'en faire une idée plus précise, je suis allée faire quelques recherches dont les réponses m'ont laissée pantoise ! 

Comment les femmes se perçoivent-elles ?

Les données qui vont suivre sont issues d'une étude réalisée par NutriNet-Santé en 2012 à propos des régimes amincissants. Pour celles qui ne connaissent pas, NutriNet-Santé est un organisme qui réalise une grande étude française sur une large population d'adultes volontaires (appelés les Nutrinautes) dont l'objectif est d'analyser les relations nutrition-santé. D'ailleurs, si tu souhaites enrichir cette étude, tu peux t'y inscrire en quelques clics.

Je te propose tout d'abord l'étude de ce premier graphique sur la manière dont les femmes se perçoivent :

prendre du poids

En résumé, nous pouvons observer que :

  • 50,5 % des femmes se trouvent trop grosses
  • 44,9 % des femmes estiment avoir un poids normal
  • 2,1 % des femmes se trouvent trop maigres
  • 2,6 % n'ont visiblement pas conscience de leur corps ou n'ont pas compris la question !

Précisons à nouveau qu'il s'agit bien de la perception qu'ont les femmes de leur corps et non ce qui en est en réalité.

Ce que les femmes souhaitent  :

Continuons l'analyse de notre étude, cette fois-ci en nous penchant sur ce que les femmes souhaitent par rapport à leur image corporelle.

graphique perception corporelle femmes

Nous constatons que :

  • 70,2 % des femmes souhaitent perdre du poids !
  • seulement 25,7 % des femmes sont satisfaites de leur poids
  • une minorité de femmes, soit 2,4 % aimerait prendre du poids
  • enfin, 1,7 % des femmes ne savent pas ce qu'elles veulent ! 

70 % des femmes souhaitent peser moins ! C'est donc bien plus que le pourcentage de femmes qui de base se trouvent trop grosses ! Qui sont ces 20 pourcents en plus ? Des femmes de poids normal ? Des femmes minces ? Maigres ?

À l'inverse, nous serions seulement 2,4 % à vouloir grossir ! Est-ce représentatif de la réalité ou la lobotomisation aurait-elle bien joué son rôle ? Je pencherais plus pour la seconde option. Car on sait à quel point nous pouvons avoir une perception erronée de notre corps, comme c'est le cas pour les personnes souffrant d'anorexie mentale.

Mais 2,4 % tout de même... tu te rends compte ? À peine 3 femmes sur 100 !  

Et si la petite voix avait raison ? Et si ça n'allait pas bien dans ma tête ? Mon projet serait-il voué à l'échec ? 😱

Tu sais quoi ? J'aime défendre les minorités, remettre en question les idées toutes faites et bousculer les préjugés. Alors oui, ce blog vivra ! 😎

Ne nous laissons donc pas impressionner par ces chiffres, et continuons de décortiquer ces données. 

Souhait par rapport à  leur IMC :

Ce graphique est intéressant car il reprend les données sur ce que souhaitent les femmes et y ajoute leur niveau de corpulence évalué selon l'IMC (indice de masse corporelle). Même si nous verrons dans un prochain article que l'IMC pour définir le poids idéal présente de nombreuses lacunes, contentons-nous de ces données pour le moment.

Hélas, ce graphique présente un fâcheux oubli. Je te laisse trouver lequel.

graphique niveau de corpulence femme

Explorons de plus près ce graphique un peu plus complexe que les précédents :

  • Parmi les femmes dotées d'un poids normal, 58,4 % déclarent vouloir peser moins, 36,2 % sont satisfaites et 3,3 % souhaitent prendre des kilos.
  • Parmi les femmes en surpoids, 94,4 % déclarent vouloir peser moins, 4,5 % ne souhaitent pas changer et 0,5 % désirent prendre des kilos.
  • Enfin, parmi les femmes obèses, 95,8 % déclarent vouloir peser moins, 2,7 % ne souhaitent pas changer et 0,7 % désirent peser plus ! 

Et les maigres dans tout ça hein ? Elles sont où les maigres ?!!  Les maigres, elle sont tellement maigres qu'elles en deviennent transparentes ! C'est une honte ! 😡

Les femmes maigres représentent une telle minorité qu'on n'en parle pas. Et c'est bien dommage car elles existent aussi et ont aussi leur lot de problèmes. Il aurait été intéressant de connaitre leur volonté selon leur IMC (et non selon l'image qu'elles ont de leur corps).

Mais nous pouvons toutefois conclure que plus de la moitié des femmes ayant un poids normal (selon l'IMC) souhaitent perdre du poids. Ceci soulève le problème de l'image corporelle véhiculée dans notre société et explique en partie le nombre important de femmes se mettant au régime.

Les régimes amincissants :

Ce dernier graphique ne nous concerne pas - si tu lis cet article, c'est sans doute parce que tu souhaites prendre des kilos - mais j'ai trouvé qu'il était intéressant de le regarder d'un peu plus près.

En plus, cette fois les maigres n'ont pas été oubliées (ou exclues) ! Youpi !

graphique régimes amincissants femmes

Il est dit que :

  • Parmi les femmes se considérant trop maigres, 18,4 % d'entre elles ont déjà fait un régime
  • Chez les femmes considérant avoir un poids normal, 40,9 % ont déjà fait un régime
  • Parmi les femmes se considérant trop grosses, 75,9 % d'entre elles ont déjà fait un régime 
  • Enfin, parmi les femmes sans avis sur leur silhouette, 45,3 % ont déjà fait un régime

Remarque : il n'est pas précisé si les femmes maigres ou de poids normal le sont devenues à la suite d'un régime amincissant ou pas.

Ce que nous pouvons en conclure que, quelle que soit l'image qu'ont les femmes de leur corps, la pratique des régimes amincissants est élevée. L'image corporelle tient une place importante chez la femme.  

Les raisons principales de la pratique d'un régime

Les données qui vont suivre sont issues de la même étude mais cette fois, j'ai volontairement ajouté le résultat concernant les hommes de manière à pouvoir comparer les attentes chez les hommes et les femmes. 

La raison principale qui amène l'homme et la femme à entreprendre un régime amincissant :

Raison

Femmes

hommes

J'ai été alerté par mon médecin

1,9 %

4,1 %

Car j'ai un problème de santé provoqué ou aggravé par le surpoids

4,3 %

9,2 %

Car je sais qu'être en surpoids peut entraîner des problèmes de santé

10,2 %

21,7 %

Pour commencer ou reprendre une activité physique

0,8 %

4,3 %

Pour des raisons esthétiques

13,1 %

7,7 %

Je veux me sentir mieux dans mon corps

50,1 %

46,7 %

Pour perdre le poids que j'ai pris à la ménopause

6,6 %

-

Pour perdre le poids que j'ai pris pendant ma grossesse

7,8 %

-

Je veux perdre le poids que j'ai pris à l'arret du tabac

1,6 %

2,3 %

Autre

3,5 %

4,0 %


La majorité des hommes et des femmes déclarent avoir fait au moins un régime dans le but de se sentir mieux dans leur corps. Hélas, "se sentir mieux dans son corps" est un concept vague et il serait intéressant d'en avoir la définition de chacun. 

On peut également remarquer que 13 % des femmes le font pour des raisons esthétiques contre 7,7 % des hommes. Et que 10,2 % des femmes ont fait un régime dans le but d'avoir une meilleure santé contre 21,7 % chez les hommes !

Les femmes sont donc plus enclines à se préoccuper de leur silhouette pour des esthétiques ou de bien-être corporel que pour leur véritable santé.

Influence néfaste de la société ?

je veux grossir

Pense à épingler l'article sur Pinterest si tu veux le relire plus tard ! 😉

flèche vers la gauche

Pourquoi je veux grossir : problématiques de la femme maigre

Face à ce constat, prendre du poids ne peut être qu'un sujet tabou. Comme si le souhait de grossir, alors que tant de femmes souhaitent désespéramment en perdre, n'était pas légitime !

En prônant la minceur, nous les maigres/minces (il faudra également définir la différence) sont hélas souvent victimes de préjugés. La petite voix t'en a d'ailleurs fait un portrait peu flatteur ! Et bien qu'il y ait des femmes qui répondent à ces critères, c'est loin d'être une généralité.

La femme mince comme femme parfaite est un mythe. Pour preuve, toutes les femmes minces sont loin d'être bien dans leur corps et satisfaites de leur vie, ni même de leur physique. Et surtout, elles sont loin d'être toutes en bonne santé !

Parmi les problèmes de la femme maigres, nous allons rencontrer :

  • Les complexes (os saillants, manque de formes, regard des autres...)  
  • Problèmes de santé (maladie, dénutrition, manque d'appétit....)  
  • Régimes hypercaloriques qui ne fonctionnent pas (mauvaise assimilation...)
  • Difficultés à trouver des vêtements à sa taille
  • Préjugés (anorexie, orthorexie...)
  • Difficulté à se mouvoir (par peur de se faire mal)

Finalement, nos problèmes ne sont pas si éloignés de ceux des personnes qui souffrent de surpoids, bien qu'ils ne se manifestent pas exactement de la même manière.

Nous allons voir au fil de ce blog, à quel point les deux problématiques (sous-poids et sur-poids) se rejoignent. Car non, il ne suffit pas de manger moins pour mincir, ni de manger plus pour grossir. Ce serait trop facile, n'est-ce pas ? 

bitmoji fille qui se prend pour une star

Alors petite voix, tu te moques toujours autant de moi ? 

Ce torchon n'est qu'un copier-coller d'une étude volée sur le web, agrémentée des pleurnicheries d'une fille incapable de se contenter de ce qu'elle a. Ça ne casse pas trois pattes à un canard ! 

Il va falloir que je trouve le moyen de la faire taire celle-là...

Nous voici arrivées au terme de ce premier article. J'espère qu'il t'aura plus. Dans le prochain, nous entrerons un peu plus dans le vif du sujet en parlant de poids idéal et d'IMC. Pour être au courant des prochaines publications, je t'invite à t'abonner au blog. Ainsi, tu recevras en cadeau mon guide "10 erreurs à éviter pour prendre du poids sainement & durablement". 

Et puis, s'il y a des sujets en lien avec la maigreur que tu souhaites que j'aborde, n'hésite pas à me les soumettre en commentaire ! 

Partage sur les réseaux !
  • charlotte dit :

    Je voulais prendre du poids pendant mon adolescence (1m74 pour 51 kgs) car je n’avais pas de forme. j’ai mangé plus en quantité (de tout).
    Puis j’ai appris à m’accepter et à m’aimer ! (aussi parce que poids augmenté à 55 kgs et que finalement, je préférais être comme ça que prendre encore plus de poids (car maigre avec gros bidou !!)). Malheureusement le mal était fait : appétit et satiété déréglés, habitude au sucre (blanc) : j’étais drogué de la (mal)bouffe !!
    J’étais toute déréglée et l’alimentation est devenue émotionnelle. Cela à conduit effectivement à une maladie auto-immune.
    Episode critique : reconnexion au corps et à ses besoins : jeûne, plus faim, encore moins de sucre, de féculents, de viande.
    Encore une fois le jugement des autres, leur peur : “tu es maigre, il faut manger” m’énerve et m’handicape. Personne ne veut prendre soin de lui
    Avoir les bonnes infos pour une alimentation vivante et laisser parler son corps (besoin physique : activité / repos / faim / jeûne), voguer sur ses peurs !!
    MERCI

    • Angélique dit :

      Bonjour Charlotte,

      En effet, se forcer à manger pour prendre du poids sans écouter les besoins de son corps conduit inévitablement à des problèmes de santé mais cela, les personnes extérieures ne le comprennent pas. C’est un long chemin d’écoute de soi et d’ajustements à opérer jusqu’à trouver ce qui nous convient le mieux en termes d’alimentation, de mode de vie, de bien-être corporel (et on peut parfaitement se sentir bien avec un poids en dessous “des normes”).

      Merci pour ton témoignage !

  • Sylvine dit :

    Wahou ! Comment tu bosses ma cocotte ! J’ai même pas tout lu tellement il y a d’informations …
    Et tu n’es même pas payer pour tout ça ?! J’espère que si quand même parce que franchement depuis le temps que je te connais en virtuel je sais à quel point tu mérites, comme tout le monde, de vivre dans l’ABONDANCE à tous les niveaux !
    Je crois que c’est ça qui coince en fait et c’est peut-être en partie pour ça que tu ne prends pas de poids 😉
    Tu donnes, tu donnes, tu donnes sans compter mais est-ce que tu sais recevoir ?
    Un peu mais pas encore assez à ton goût on dirait 😉
    Quoi qu’il en soit je te souhaite tout plein de bonne graisse bien placée qui te permettra de vivre encore plus dans le bonheur et la joie ! Et surtout AMUSES-TOI <3
    Bisous virtuels tout doux et bien gras ^_^

    • Angélique dit :

      Coucou Sylvine !

      Oh tu as entièrement raison ! Ma prise de poids a commencé cet été lorsque l’univers m’a envoyé un coup de pouce financier qui m’a redonné une bonne bouffée d’oxygène ! C’est ce qui m’a permis d’entamer ce projet avec plus de confiance et de sérénité. Actuellement j’investis bien plus que ce que je gagne mais je continue à travailler sur mon ouverture à l’abondance. Ce n’est que le début !

      Un grand merci pour ton commentaire et tes encouragements qui me vont droit au coeur <3

      J'ai cru comprendre que tu avais de nouveaux projets toi aussi et je te souhaite une belle réussite ! Bisous

  • >